FAQ : les questions récurrentes posées à un détective privé


FAQQuels sont vos tarifs ?

Cette question est souvent la première posée par un client. Bien que légitime il est impossible d’y répondre sans avoir connaissance du dossier, des détails ainsi que des attentes que le client a de notre intervention. Des tarifs globaux peuvent être fourni mais ils seront variables selon les lieux d’investigations et leur nature (terrain et/ou administratif). Ne soyez donc pas étonné qu’un détective privé vous pose des questions avant de fournir un devis, c’est qu’il fait correctement son métier.

Êtes-vous soumis au secret professionnel ?

Question légitime mais réponse néanmoins logique car la confidentialité et le secret professionnel constitue le socle de la profession d’enquêteur privé.

Avis n°2008-135 du 21 septembre 2009 relatif à des manquements à la déontologie d’un enquêteur privé : « A l’instar de l’obligation de coopération loyale, le secret professionnel est à la base de la relation de confiance entre l’enquêteur de droit privé et son mandant.« 

 

Pouvez-vous surveiller le téléphone de quelqu’un ?

A cette question il est important de rappeler que la li s’appliquer à tous. Un enquêteur privé n’a pas de prérogatives particulières et ne peut mettre en place des systèmes de surveillance de ce type (localisation, traceur, mouchard). Dans l’imaginaire le détective privé est un personnage sombre et faisant fi des lois, dans la réalité aucun passe droit n’est accordé à notre profession. Le respect des lois permet également à nos rapports d’être admissibles en justice.

Comment cela se passe-t-il si vous ne parvenez pas à obtenir le résultat escompté ?

A l’instar d’un médecin ou d’un avocat, le détective privé a une obligation de moyens et non de résultat. Il doit tout mettre en œuvre afin de mener à bien sa mission mais le paiement de ses services ne dépend pas du résultat obtenu.
En effet, parfois, le client peut se tromper sur la situation. Dans l’exemple d’un cas de concurrence déloyale, un chef d’entreprise peut soupçonner son ancien salarié de ne pas respecter sa clause de non-concurrence, mais la réalité peut être toute autre. Le travail du détective privé sera alors de constater la réalité de la situation et d’en faire état à son client et non de tout faire pour que la réalité concorde avec les dires de ce dernier.
N’hésitez pas à nous contacter pour toute autre interrogation.