Hausse des escroqueries, un secteur toujours plus inventif


Particuliers ou professionnels, personne n’est à l’abri des escrocs. Il est donc important d’être informé des escroqueries existantes et sensibilisé aux méthodes pouvant être utilisées par les malfaiteurs.

Les méthodes et prétextes aux arnaques et tromperies se multiplient avec notre utilisation d’internet et nos habitudes de consommation. Escroquerie au « rétro », à « Pole emploi », arnaque « sentimentale », sur internet et notamment sur les réseaux sociaux. L’escroquerie bancaire à notamment vu le taux de ménages victimes doublé en 7 ans et les médias si intéressent, le site bienpublic.fr recueille actuellement des témoignages pour un futur article.

Les professionnels ne sont pas épargnés : fraude à l’assurance, arnaque au président, changement de RIB d’un fournisseur, arnaque de mise aux normes. Se protéger implique notamment la mise en place de process qui peuvent être relativement simples ! Concernant un changement de RIB par exemple, demandez la confirmation par mail à la personne référente, au moindre doute rappeler l’entreprise afin de confirmer l’information, l’escroc aura utiliser un numéro autre. Vérifier et croiser les informations vous évitera de nombreux désagréments.

Récemment, la clinique de Chénieux aurait vu le poste de travail de son directeur compromis, entrainant la perte de fonds par l’accès aux compte bancaires : voir l’article – dsih.fr

 

La police a récemment mit en garde les citoyens contre la hausse des escroqueries. Voici quelques unes des techniques utilisées par les malfaiteurs (voir lien vers article laprovence.com en fin d’article) :

Le vol par ruse : Au distributeur automatique de billets (DAB), ce mode opératoire consiste à détourner l’attention de la personne, souvent âgée, qui retire de l’argent, afin de repérer le code secret et de subtiliser sa carte et/ou ses billets. Un complice peut participer en détournant l’attention de la cible.

Le collet marseillais : Ce dispositif consiste en un petit objet inséré dans le lecteur de carte du DAB. L’usager croit que sa carte a été avalée par la machine.

« L’arnaque à la romance » Via les réseaux sociaux ou sur les sites de rencontres, certains escrocs se font passer pour des compagnes et compagnons idéals. Après plusieurs semaines ou plusieurs mois de discussions, ces escrocs prétextent un besoin de liquidités urgent pour régler une situation délicate. Ces réseaux, majoritairement basés en Côte d’Ivoire, demandent un paiement anonyme, par cartes prépayées.

N’envoyez jamais d’argent sans trace, généralement ces personnes refuseront un virement bancaire ou un paiement par chèque, cela doit vous alerter.

Le phishing :  Le Phishing, ou l’hameçonnage, est l’appropriation d’identité d’une personne dans le but de voler ses renseignements personnels et de faire du piratage d’identité. La victime reçoit généralement un courriel où le pirate conduit fréquemment l’internaute vers un site web frauduleux.

Une rapide vérification du mail émetteur permet souvent de se rendre compte de la supercherie, attention également à l’URL de destination des liens. Vérifier la concordance avec le site officiel du service, si vous avez un doute, appelez, ils sauront rapidement vous dire s’il s’agit d’une demande émanant de leurs services.

 

Attention également aux cartes permettant le paiement sans contact, en effet les plaintes de client s’accumulent. Le problème résidant dans le fait que l’opposition faite par l’usager ne permet d’empêcher que les règlements nécessitant impliquant une demande d’autorisation à la banque et le voleur peut donc effectuer des achats en utilisant le paiement sans contact.

Sources : Escroquerie bancaire : le nombre de victimes a explosé en 2017 – atlantico.fr / Orange : la police met en garde contre une hausse des escroquerie – laprovence.com / Paiement sans contact : l’opposition ne suffit pas – 60millions-mag